Parc national de la Guadeloupe
-A +A
Share

Les résultats

Mollusques - P. Maestrati, P. Bouchet © Parc National de la Guadeloupe
Mollusques - P. Maestrati, P. Bouchet © Parc National de la Guadeloupe
Karubenthos : Une nouvelle espèce de crevette découverte

Une nouvelles espèce du genre Naushonia a été découverte lors de la mission Karubenthos menée en mai 2012.

Les organismes récoltés et triés par l’équipe présente en Guadeloupe ont par la suite été envoyés pour étude à des spécialistes des groupes d’espèces concernés.
Ainsi, certains décapodes dont font partie les crevettes, ont été envoyés à Arthur Anker, de l’Université de Singapour.

Il a ainsi décrit cette petite crevette de 1.5 cm, retrouvée à 16 m de profondeur sur le site de l’Œil, au Nord de Port-Louis.
Cette espèce découverte grâce au brossage de coraux morts, semble vivre dans des petites grottes, des crevasses et fissures de coraux, contrairement aux autres espèces de la même famille, qui vivent toutes exclusivement dans des grottes profondes.
Elle a été nommée Naushonia draconis en référence aux dragons, car sa carapace possède des similitudes avec l’armure des dragons de contes de fées, mais aussi la crête de certains lézards.

Cette découverte a donné lieu à une publication dans une revue scientifique spécialisée, qui décrit en détail cette espèce pour l’instant endémique de Guadeloupe.

 

 

Karubenthos : encore deux nouvelles espèces

L’étude des échantillons récoltés lors de la mission Karubenthos se poursuit et nous livre peu à peu ses trésors.

 

  • Ainsi, les chercheurs Jesus Ortea et Manuel Caballez ayant participé à la mission, ont décrit une nouvelle espèce de nudibranche (gastéropodes sans coquille), Notobryon caribbaeus.

Cette petite espèce de 10mm a la particularité d’être la seule de l’Atlantique correctement identifiée. L'unique spécimen a été retrouvé en Guadeloupe, dans les herbiers de l’Anse Caraïbe à Pointe Noire.
 

 

Notobryon caribbaeus © Parc National de la Guadeloupe
© Parc National de la Guadeloupe

Les autres espèces de l’Atlantique retrouvées de Ste Lucie à St Vincent semblent similaires morphologiquement à celle retrouvée lors de la mission, mais seule une étude poussée pourrait permettre de savoir s’il s’agit de la même espèce. Cette famille, particulièrement rare, ne compte que cinq autres espèces autour du globe, toutes retrouvées dans le Pacifique.

 

  • L’autre espèce nouvellement identifiée est un petit coquillage de 7 cm environ, Chiliostigma tumida, qui a été retrouvée dans toutes les stations prospectées autour de la Guadeloupe, ainsi qu’aux Bahamas, ce qui montre sa très large dispersion dans la région tropicale Atlantique.