Parc national de la Guadeloupe
-A +A
Share

Mousses, sphaignes et lichens

Vert, jaune, rose-orangé. Mousses, sphaignes et lichens appartiennent au groupe des bryophytes.

Les mousses sont de manière générale, mieux connues que les sphaignes et les lichens dans leur représentation : des touffes aux tons verts et humides, terrestres ou épiphytes.

Quand aux sphaignes, que l’on rencontre tout le long des pentes du volcan de la Soufrière et qui forment un véritable tapis végétal vert pâle parfois teinté de rose, elles ressemblent aux mousses mais leur structure cellulaire reste très différente.

sphaignes © F.Salles - Parc national de la Guadeloupe

Aux Antilles, les mousses les plus grandes sont celles qui pendent le long des branches, dans les forêts humides et peuvent dépasser 60 cm de long !

Rattachées au milieu terrestre, les bryophytes ne se sont pourtant pas libérées du milieu aquatique : lors de la fécondation, les gamètes mâles doivent « nager » à la rencontre des gamètes femelles, raison pour laquelle on les observe en milieu humide. Le littoral et l’étage xérophile restent très pauvres en Bryophytes ; les quelques espèces qui s’y trouvent reste difficiles à observer, du fait de leur petite taille, même s’il est possible d’en rencontrer.