Parc national de la Guadeloupe
-A +A
Share
Le 07/04/2017
Le Parc en Action !
Pourquoi restaurer les coraux ?

 

La grande affluence de visiteurs dans le milieu marin et sur le site des îlets Pigeon entre autres, a pour conséquence malheureuse la dégradation des coraux. Un coup de palme par ci, un geste malheureux par là, et les coraux se retrouvent à joncher le sol au lieu de croître et de nous émerveiller…

 

 

Or les coraux sont d’une importance non négligeable, pour l’environnement bien sûr, mais aussi pour notre patrimoine et notre économie !

En effet, les coraux sont à l’origine d’écosystèmes complexes et très riches, créant non seulement de la matière première mais aussi un habitat pour bon nombre d’espèces ! Les récifs coralliens sont le lieu de reproduction d’une biodiversité exceptionnelle et un abri pour tous les juvéniles qui viennent les coloniser toute l’année…

Corail de feu abîmé © Jeffrey Bernus - Parc national de la Guadeloupe 2017

Sans compter qu’outre la fierté patrimoniale des récifs de la Guadeloupe, l’apport économique des récifs coralliens s’étale entre :

  • l’attrait touristique qu’ils suscitent grâce à l'exceptionnelle biodiversité qu'ils abritent;
  • les revenus générés par la pêche;
  • la protection du littoral contre les houles;
  • et leur lutte contre le réchauffement climatique en fixant le CO2 atmosphérique.

 

Corail de feu cassé © Jeffrey Bernus - Parc national de la Guadeloupe 2017
Agents du PNG et spécialistes de l'UA en mission de transplantation de coraux © Jeffrey Bernus - Parc national de la Guadeloupe 2017
Bouture de corail cornes d'élan (Acropra Palmata) installée par les agents du PNG et l'UA © Jeffrey Bernus - Parc national de la Guadeloupe 2017

 

En quoi consiste la mission de restauration du Parc ?

 

Le Parc national de la Guadeloupe a mis en place un programme de restauration des coraux. Accompagnés des spécialistes de l’Université des Antilles, qui ont préalablement réalisé des études génétiques pour maximiser les chances de reproduction des différentes boutures; ils ont alors réalisé une mission de transplantation ce vendredi 31 mars 2017. Des boutures de corne de cerfs (Acropora cervicornis), de corne d'élan (A. palmata) et de l'hybride A. prolifera ont donc été installées dans le cœur de parc à Bouillante, grâce à une colle non chimique spécialement conçue à cet effet.

 

Avec les bonnes conditions environnementales, une grande prudence de la part des plaisanciers et un peu de temps… Petits coraux deviendront grands !

 

Corail de feu abîmé © Jeffrey Bernus - Parc national de la Guadeloupe 2017

Les coraux sont des organismes fragiles, très sensibles à leur environnement et quotidiennement soumis à de nombreux stress..."Corail de feu abîmé" © Jeffrey Bernus - Parc national de la Guadeloupe 2017

Ce que vous devez savoir sur les coraux :

  1. les coraux sont des animaux !! Et pas des plantes comme beaucoup le pensent...
  2. Comme tous les animaux, les coraux respirent, se nourrissent (grâce à une bouche), se défendent et même...chassent leurs proies grâce à une cellule particulière appelée le cnidocyte...
  3. Le corail fonctionne en colonies. Lorsque l’on observe un corail, ce n’est pas un seul individu que nous regardons, mais une colonie de nombreux polypes, reliés entre eux par un squelette externe.