Parc national de la Guadeloupe
-A +A
Share
Le 04/10/2021
Scientifique
L'appel a projets scientifiques a été créé pour afin d’encourager la réalisation d’études ou de petits projets exploratoires ou initiaux (analyses d’échantillons, traitement de données existantes, inventaires, missions courtes,…) permettant d’ouvrir des perspectives scientifiques ou préfigurer des pistes de recherche originales. Il a pour but de mettre en œuvre la politique scientifique du Parc national. Cette année, il est financé par le plan de relance France Relance, qui permettra de subventionner plus de projets.
 
Zelus Longipes, punaise carnivore

1- Étude sur les Hémiptères Hétéroptères (punaises) de Guadeloupe
Elle sera réalisée particulièrement en cœur de Parc regroupant une centralisation des données disponibles sur ces taxons, un échantillonnage des espèces trouvées lors de prospections, la création d’une base de données ADN et une étude morphologique des spécimens (projet KARUHET). Suite à cela une collection de référence sera constituée et un guide de reconnaissance pour une diffusion aux acteurs du territoire et au public sera produit.

2-Malaco-spider

Dans le cadre de l’étude de la biodiversité des milieux humides et littoraux, ce projet propose d’améliorer la connaissance des peuplements de Mollusques et d’araignées (malacofaune continentale et de l’arachnofaune) sur le territoire du Parc national. Il s’attachera à caractériser les peuplements de ces deux groupes en lien avec les végétations, de manière indépendante et conjointement. Ce projet contribuera également à l’inventaire national du patrimoine naturel (INPN).

 

Holothele sulfurensis
Fougère

3- L’écosystème – Feuille

Il s’agira d’effectuer la première étude sur les micro-organismes présents sur les feuilles dans différentes forêts guadeloupéennes et de compléter l’inventaire des lichens dans la perspective future de publier un catalogue illustré des lichens de Guadeloupe.

4- "A la recherche du Pétrel diablotin (Pterodroma hasitata)"

Par détection infra-rouge, ce projet s’inscrit dans la dynamique en cours à l’échelle de la Caraïbe sur la recherche de sites de nidification du Pétrel diablotin. La technologie infra-rouge ayant fait ces preuves dans d’autres contextes, l’utiliser dans ce contexte augmente les probabilité d’avoir un contact.

 

5- Macrophytes et macroinvertébrés des mares de Guadeloupe :

Pour s’assurer du bon état écologique des mares et étangs, ce projet consiste à échantillonner une fraction représentative des mares pour développer une liste d’indicateurs biologiques. En appliquant un protocole éprouvé en métropole et en comparant les données Guadeloupéennes et continentale, le projet pourra servir de base aux diagnostics des mares tropicales.

 

6- Insectes 25

Suite à une étude entomologique il y a 25 ans, le projet vise à comparer les résultats d’antan avec la situation actuelle. Ce travail permettra de mettre en avant les espèces ayant besoin d’un statut de protection particulier, ce qui en contexte insulaire est important au vue de l’endémisme de nombre d’entre elles. Un inventaire génétique sera aussi réalisé.

 

7- Suivi d’Ophiotela mirabilis

Étude d’un échinoderme (Ophiotela mirabilis), de la famille des oursins, étoiles de mer ou concombres de mer, envahissant dans la zone Guadeloupe. Deux campagnes de suivi des fonds coralliens seront effectuées pour comprendre la biologie de l’espèce, l’étendue de la menace sur la faune et la flore marine et les sites touchés par l’invasion.

Malgré les conditions sanitaires difficiles, il s’agit d’un excellent cru pour l’année 2021.

Alors préparez vous pour l’année 2022, le lancement du prochain appel à projet scientifique est prévu pour le mois de janvier !