Parc national de la Guadeloupe
-A +A
Share

Prélèvements à vocation scientifique

La réglementation applicable dans le cœur du Parc national est fixée par les dispositions du code de l’environnement et par le décret n°2009-1677 du 29 décembre 2009. Elle est précisée par la charte approuvée par décret n°2014-48 du 21 janvier 2014.
Suivi des rivières © Fabien Salles_PNG2016
Suivi des rivières © Fabien Salles_PNG2016

 

En cœur de Parc, les prélèvements, de quelque sorte que ce soit sont strictement interdits. Tous les minereaux, végétaux, fruits, animaux y compris les insectes, vivants ou morts et mues d'insectes, doivent rester dans le cœur de Parc. Ceci dans le but de préserver le paysage tel qu'il est, et également de laisser faire la nature en matière de recyclage de matière organique. En effet, dans un écosystème, " rien ne se perd, rien ne se créé, tout se transforme "*...!

 

 

En aucun cas le prélèvement pour commerce ou collection personnelle n'est autorisé.

 

* Citation d'Antoine Lavoisier, 1743-1794, Chimiste et Philosophe écnomiste Français.

 

 

La place de la chasse et de la pêche

La chasse et la pêche, en eaux douces ou marines, sont réglementées sur notre territoire. A fortiori, les espèces chassables, en permanence ou ponctuellement, sont interdites à la chasse et à la pêche au sein des cœurs du Parc national.

 

 

Et la recherche ?

Dans certains cas, la recherche et l'étude des écosystèmes ou de la biologie des espèces peut exiger des prélèvements. L'une des 3 missions d'un Parc national est de "connaître et surveiller le territoire". Il paraît donc normal que le Parc soutienne les programmes de recherche et les études visant à mieux connaître la biodiversité qui la constitue.

 

Dans ce contexte, tout un chacun, scientifique, chercheur, ingénieur, étudiant, peut employer un formulaire de demande d'autorisation de prélèvement en cœur de Parc. Si elle paraît pertinente et peu dérangeante pour le milieu naturel, un arrêté sera rédigé et publié afin d'autoriser le demandeur (pour les dates/localisations et cibles de prélèvement explicités dans le formulaire).

Toute demande d’autorisation de prélèvement en cœur de Parc national doit être effectuée un mois avant la date de prélèvement prévue, délai nécessaire pour l’instruction du dossier.
Le pétitionnaire enverra sa demande accompagnée du formulaire de demande à :

 

Hervé Magnin
Responsable du service Patrimoines
Montéran 97120 St Claude
herve.magnin@guadeloupe-parcnational.fr

 

 
Travaux et Installation provisoire de materiel

Dans certains cas, la recherche peut nécessiter l'installation de matériel, notamment de matériel d'observation, support de souches pour une culture en milieu naturel, etc. Ceci peut également faire l'objet d'une demande d'autorisation auprès du service Patrimoines du Parc national de la Guadeloupe. La procédure et la personne référente restent inchangées. Ci dessous le formulaire à remplir, en français ou anglais.