Parc national de la Guadeloupe
-A +A
Share
Le 12/05/2017
Dessin hommage de Claudie Pavis
Hommage à Jacques Fournet – Botaniste et membre du conseil scientifique du Parc national de la Guadeloupe de 1995 à 2013

Jacques Fournet nous a quittés le 9 mai dernier, il laisse des trésors de savoir derrière lui.

En 1964, il a débarqué - par bateau - sur la terre de Guadeloupe, et ne l'a plus quittée. Il raconte qu'en descendant du transatlantique dans le port de Basse-Terre, il avait été frappé par la beauté de la forêt et de la Soufrière, dégagée ce jour-là. 

A l'INRA,  il a  pu se consacrer à ce qui le passionnait, la botanique. Grâce à son action, la communauté scientifique mais aussi le grand public a maintenant accès à sa Flore* et à l'Herbier des Antilles françaises.

Bien avant la création du Parc en 1989, il était là pour apporter sa connaissance de la flore de l’archipel et faire valoir sa richesse exceptionnelle. Il a pu témoigner de la présence d’une forêt dense humide très bien conservée sur les hauteurs de la Basse-Terre, qui méritait le plus haut statut de protection – celui de parc national. Il a aussi contribué à limiter les atteintes à ce patrimoine commun.

Le conseil scientifique, dans lequel siégeait Jacques Fournet, joue un rôle primordial d’appui à la connaissance et à la préservation des patrimoines naturel et culturel du territoire du parc. Il faut rappeler que les experts mobilisés, œuvrent à titre bénévole et sans compter leur temps.

Jacques y a été un fidèle et actif défenseur du Parc national et de sa biodiversité.

Jacques était simplement bienveillant, drôle et génial. Nous gardons en mémoire ces mots dits récemment : "C'est vrai que 'ai un peu tendance à oublier le nom des plantes. Heureusement que j'ai fait une flore, comme ça je peux regarder dedans !".

Le Président du Parc national, son Directeur, Claudie Pavis, Présidente du Conseil Scientifique et le Chef du service Patrimoines,  tiennent donc à rendre un dernier hommage à Jacques Fournet pour son travail à nos côtés et saisissent l’occasion de rappeler toute l’importance qu’à joué et que jouera encore le conseil scientifique pour protéger notre biodiversité et soutenir le développement durable de notre territoire.

 

*INRA 1978, nouvelle édition revue et augmentée 2002​